Cambodge - Siem Reap

Alors que notre Bus pour la frontière était prévu à 8h00 , à 8h30, nous étions toujours en train d’attendre un bateau pour quitter notre île...

Après quelques interrogations suite à nos inquiétudes, les quelques Laos présents nous firent comprendre que tout allait bien, que le bateau allait arriver et que nous aurions notre Bus... L’heure que l’on nous a donné est, ce que l’on appelle ici communément « l’heure Lao »

L’heure Lao est assez extensible, ça a été 2 heures pour nous mais ça peut aller bien au delà :-)

Bref, bateau, taxi collectif (Au passage de quelques bosses, un sac à dos est tombé de la galerie sur la toute... Les valises et les sacs sont posées simplement sur le toit, et tiennent par gravité... (mais pas tout le temps)...

Vient ensuite l’épreuve du passage de la frontière avec une profonde désorganisation...

Beaucoup de confusion entre les possesseurs de eVisa et ceux qui doivent faire leur Visa...

Un backchich de 2 dollars, ou bien 200000 Kips, coté Laotien comme du coté Cambodgien est nécessaire pour récupérer son passeport... Et si vous n’avez pas de dollars ou plus de Kips, c’est compliqué...

Un couple avec deux enfants (En mode tour du monde) on en fait l’expérience... 

N’ayant qu’une carte bancaire, Impossible de régler les visas et les backchichs pour 4 

(Soit environ 180 Dollars), 

les autorités refusent le passage à la frontière... et bien sûr pas d’ATM (Distributeur de billet)...

La maman contrainte à demander aux voyageurs présents de l’entre-aide moyennant un prêt d’argent en dollars... Le mari assurant un remboursement rapide et notant les coordonnées de tous les prêteurs... Une belle solidarité qui a permis au couple et leur enfants d’obtenir la somme nécessaire... 

Parmi les prêteurs, Jean Louis et Agnes , qui la veille avaient changé leurs derniers Kips en trop contre des dollars... 

Nous devrions donc revoir cette famille à Siem Reap, pour le solde de ce prêt spontané...

Il y a aussi ces petits documents à remplir pour l’émigration, écrit en anglais  en tout petit... Première file d’attente pour vous donner ce papier vierge, trouver un espace et un stylo pour le compléter, se retaper la file d’attente, empreinte, pas empreinte, photo, pas photo, tous ça est très confus ...

Bref... Nous voilà tous les 4 au Cambodge, et nous montons nombreux dans un minivan en folie... (Lire le prochain billet de Mimi pour mieux comprendre) 

Finalement, malgré tous ces contre temps, nous arrivons vers 18h00 à Siem Reap comme cela nous était annoncé ... 

Nous avons un bel hôtel, bien plus confortable que nos bungalows de Don Khone...

Puis après une bonne douche, direction le night market...

Alors qu’en 2015 nous n’avions pas dépensé un seul dollars, nous avions tous payé en Riel, la monnaie Cambodgienne, aujourd’hui c’est l’inverse, tout ce paye en dollars et par conséquent les prix ont bien augmenté...

Le centre est toujours aussi animé, mais on peut constater qu’il y a moins de fréquentation vu le nombre de Tuktuk à l’arrêt et sans client, en quête de touristes ....

Puis fini la Beer Lao, place à l’Angkor beer... 🍻




Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    M et M (lundi, 24 février 2020 20:37)

    On attend avec impatience vos aventures cambodgiennes, continuez à bien profiter de ce beau voyage !!
    Plein de bisous les amis :-)

  • #2

    Ch.R (lundi, 24 février 2020 21:45)

    Mon Dieu quelle journée !!! Vous avez dû respirer en arrivant à votre hôtel .... et à l'heure en plus ! C'est vraiment du grand n'importe quoi. J'ai hâte de lire le prochain billet de "Mimi". Bonne continuation pour votre séjour, j'espère que ce sera plus cool ! Gros bisous à tous les 4.

  • #3

    Guido (mardi, 25 février 2020 09:33)

    C'est pimenté et folklo ce passage de frontière ….
    Louis, je vois que tu es bière Angkor et Angkor …
    Bises à vous !

  • #4

    Alain C (mardi, 25 février 2020 11:15)

    Déjà qu'en France, l'administration, c'est pas vraiment le top, alors j'imagine au Laos ...