Don Khone et Don Det

Les jours se suivent et se ressemblent sur les 4000 îles ... 

Avec nos montures nous explorons de nouveaux passages sur Don Khone et sur Don Det, les deux îles reliées par le « Pont Français »...

Les paysages en bordure du Mékong sont très beaux, cela dit beaucoup de petits méandres sont asséchés... Les Laotiens disent aussi que la mousson a été courte et que les eaux sont anormalement basses...

C’est dommage, certains endroits sont bien secs, de nombreux petits ponts n’enjambent que de la terre crevassées... On imagine comment cela pourrait être avec de l’eau partout...

Les cascades aussi n’ont pas leur débit habituel ...

Cette région pourtant très touristique, est relativement calme... 

On ressent l’impact du Covid 19 sur le tourisme en Asie... Pas de Chinois, mais aussi beaucoup de désistements, ou de changement de destination très certainement...

Cela nous évite, entre autre, d’avoir à réserver les restaurants par exemple, ou de nombreuses belles terrasses surplombant le fleuve sont quasiment désertes... 

Cela dit ce n’est pas pour autant que nous n’attendons pas... 

Le service est excessivement long... 

Parfois plus d’une demi-heure, comme ce midi par exemple, alors que nous étions assoiffés, par la chaleur et le vélo, dans une paillote accueillante, avec peu de clients... 

La cuisinière, une dame Laotienne, visiblement débordée et fonctionnant très au ralenti, nous fit regretter de nous être engagés ... 

Heureusement qu’une petite plage à proximité nous fit patienter... 

Et encore, malgré la baignade, les boissons n’arrivaient toujours pas... 

Bref, il aura fallu environ une heure pour boire, et nous nous découragions à attendre nos repas... 

Face à notre impuissance, nous préférons décommander (de toute manière rien avait été encore entrepris), et je pense même que cette décision a bien soulagé cette dame Laotienne.

Nous aurions dû nous en douter, nous savons déjà qu’en règle générale tout est très long ici, et en plus, dans cette paillote, était inscrit, en gros, sous le comptoir...

SLOW FOOD COOKED WITH LOVE :-)

On ne peut pas lutter :-)

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Annie (samedi, 22 février 2020 09:48)

    Trop bien les panneaux de signalisation.... et le monsieur sur sa mobylette.... je l imagine bien en France. Il ne ferait pas 100m sans être arrêté !!!!!!!
    Bonne continuation et merci pour ce beau reportage ..je vs lis ts les jours même si je ne commente pas tt le temps !

  • #2

    Ch.R (samedi, 22 février 2020 21:24)

    Même si la sécheresse laisse des traces, les photos sont très belles. J'aime la pancarte au restaurant, la couleur était annoncée, vous ne pouviez pas rouspeter, j'aime aussi le cochon, il a l'air attaché mais à mon avis c'est pas la peine, il a l'air plongé dans un profond coma . Gros bisous à tous.