Augsburg

Oui, c'est vrai que la route de Würzburg à Füssen est romantique!
La preuve, vous pouvez vous arrêter sur l’accotement d’un champ de fleurs, en couper quelques unes, mettre l'argent dans une boite prévue à cet effet et repartir...si ça ce n'est pas du romantisme, alors je ne sais plus!

Arrivés à Augsburg, notre hôte nous attendait. Obligé par ses affaires, il nous avait laissés libres deux jours, non sans avoir rentré dans le gps de l’auto, suivant le programme que nous avions établi, toutes les données utiles à nos guidages! Encore une attention étonnante!

 

Le déroulé de cette journée aura été singulier car, dans nombre de lieux visités, les photos étaient proscrites! Alors de fait, vous n’en verrez pas beaucoup, seule la mémoire visuelle devra servir de support à nos récits futurs.

Ceux ci parleront tout d’abord du « TIM ». Le Textile Industrie Muséum et son impressionnante collection de tissus. De métiers à tisser, tous en ordre de marche, du plus ancien à l’ultra moderne, entièrement robotisé!

Il vous raconteront die Goldener saal, l’immense salle d’or, le City Hall de la ville et son extraordinaire plafond à caissons qui culmine à 14m, entièrement doré à l’or fin!

Vous dirons le Wasser Kunst, l’hydratant musée de l’eau. L’eau, un liquide abondant à Augsbourg et dont le rôle fut prépondérant dans la vie et l’essor de la cité.

Ils vous décriront la très belle église Sainte Anne, aujourd’hui protestante après des siècles de catholicisme. Elle contient sous le sol, près de l’ancien maitre autel, la sépulture de la famille Fruger*! Seule partie de l’église demeurée catholique, une chapelle souterraine ad vitam aeternam!

Ils évoqueront l’escalade inhumaine des exactions faites aux Juifs et dont le récit jalonne les murs du Jüdisches Kulturmuséum et sa magnifique synagogue attenante, construite en 1917, une des plus belles du monde!

À notre questionnement sur l’après de cette période noire traversée par ce pays, la réponse de notre hôte, toute en douceur fut celle ci: "Si je ne suis pas juge, j'ai mon opinion et si je suis responsable de ce que je suis aujourd'hui, je ne suis pour rien dans les erreurs d'hier".

La messe est dite, si l’on peut à notre tour, nous exprimer ainsi!

Passent ensuite la maison de Martin Luther artisan de la réforme, la « Porte de l’Oiseau » par ou l’on pénétrait dans la ville, la demeure de Bertolt Brecht écrivain né à Augsburg en 1898, la « Cour des Dames » dans la demeure des Fruger* une famille immensément fortunée, à laquelle même l’empereur Guillaume II empruntait de l’argent etc...

Bien sur nous fîmes une halte méridienne dans une des tables parmi les plus renommés de la ville, typiquement...Italienne! Puis une autre vers 18h, plus locale celle la, à base de houblon, de bretzels, mais également et surtout de Kaiserschmarrn mit Zwetschgenkompott, une tuerie sucrée!!

Faut bien se nourrir et s’hydrater pour absorber toute cette culture!

Nous avons décidé pour demain, de prendre de la hauteur!😉