2017 - Myanmar (Birmanie)

Cliquez sur une image pour accéder aux médias correspondants...


Télécharger
Photos montage...
Extrait du livre de photos
Myanmar BR 2017.pdf
Document Adobe Acrobat 15.8 MB

Télécharger
Carnet de route Myanmar
Récits et photos quotidiennes diffusées en temps réel...
Myanmar Carnet de route.pdf
Document Adobe Acrobat 77.7 MB

Préparatifs voyage au Myanmar...

Choix de la destination...

Petit retour en Asie... A la découverte d'un pays encore inconnu pour nous ... La Birmanie...

Un peu en quête de moins de touristes aussi... Après avoir vécu le sud de la Thaïlande  en période de vacances scolaire ainsi que Java, où la densité de population est la plus forte au monde,  puis Bali et leur flot d'étrangers, nous nous sommes dit que peut être nous allions trouver un peu plus de tranquillité et d'authenticité au Myanmar...

Bien que la fréquentation touristique est en pleine explosion... De 350000 visiteurs en 2010, les estimations donnent de 4 à 5 millions de visiteurs en 2017...

Les structures d'accueil n'ayant pas suivies la même évolution, nous devons réserver nos vols intérieurs et nos hébergements bien à l'avance si nous ne voulons pas dormir dans les monastères sans le moindre confort :-)

Nos fidèles compagnons de voyage

Jean Louis & Agnès avec qui nous ferons les 2/3 du voyage... Nous partons 28 jours, durée maximum pour un visa touristique... Du 9 janvier au 6 février 2017, Jean Louis & Agnes nous rejoignent le 16 janvier et nous ferons le vol retour ensemble...

Ossature du voyage

Arrivée à Yangoon, visite du Sud-Est du pays avec un guide et une voiture... Première nuit à Bago , puis successivement Kinpum camp, Hpa Am, Mawlamyaing (2 nuits),  Tangoon et Mandalay ou nous retrouverons Jean Louis & Agnes.

5 nuits à Mandalay, descente en bateau vers Ragan, 3 nuits à Ragan, Bus de nuit vers le lac Inle, 4 nuits à Inle puis vol domestique vers Thandwe, plage de Ngapali... 4 nuits puis vol domestique vers Rangoon pour 3 dernières nuits avant notre retour en France


15 commentaires

Réseau internet incertain...

Le Blog quotidien... Une tache qui risque d'être difficile...

Je me suis peut-être avancé, à crier à qui veut l’entendre, que j’allais arrosé mon Blog de photos quotidiennes…

J’ai bien peur que ce soit une tâche difficile, car le réseau internet semble moins bien développé

que ses pays voisins.

Même si l’accès à Internet est aujourd’hui libre, les connexions restent capricieuses, lentes et instables

en dehors de Yangon, Mandalay et Bagan.

Internet est accessible depuis les hôtels, la plupart du temps gratuitement. 

Le débit est lent mais pour les emails ça suffit. 

L’accès des Birmans à Internet est très contrôlé. 

 

Donc ne m’en voulez pas si je saute des jours… 

Ils aura certainement des jours avec et des jours sans… Comme dans la vie  :-) ...

Ca sent le depart qui s'approche...

Ça sent le départ... 

Les sacs sont quasi prêts... 

Cette publication inutile est en fait un exercice, une simulation, pour vérifier si je sais toujours éditer le Blog à partir de mon iPhone... 

22 kg de bagage au total... Nous partons de plus en plus léger....

Les bagages de Chouchou et Loulou 😊
Les bagages de Chouchou et Loulou 😊
2 commentaires

Le plus penible...

Voiture, aéroports, contrôles douaniers, avions... Passage obligé avant l'invention de la téléportation. 

Avec toujours le petit pic de stress... le code barre mal imprimé qui déclenche une main lumineuse rouge et un bruit strident.... "Mettez vous sur le côté nous appelons le supérieur hiérarchique" ou notre eVisa de format encore inconnu, qui a laissé planer un doute ( une bonne demi heure quand même) quand à nos possibilités d'embarquer, ou alors de devoir raccourcir notre séjour et modifier nos billets et autres réservations que nous avions planifié ... puis qui à nécessité finalement un appel à l'ambassade qui a permis d'effacer toutes les suspicions et faire retomber le coup de stress :-)...

Bref, quelques heures plus tard nous voilà à Dubai, pour 3 heures d'escale et mon premier post distant. Nous devrions nous poser à Rangoon demain mardi à 14h30 heure locale...


3 commentaires

Premiere demie journée... Bago

Nous avons bien dormi dans l'A380 qui nous a amené à notre destination finale... après les formalités douanières, nous rencontrons Sithu, notre chauffeur et notre guide pour une semaine. Il est midi...

Bon contact malgré mon anglais poussif et approximatif et le sien un peu rapide avec, je suppose, aussi un fort accent Birman :-)

Il nous aide pour le change, la carte SIM locale... puis nous trouve rapidement un restaurant, car Gégé, très affamée par ce long voyage, ne pouvait plus attendre... 

Sithu nous dépose dans un restaurant Chinois, je lui propose de ce joindre à nous pour profité de ce moment pour faire connaissance... Ce qu'il fit très volontiers 

Fries noodles pour ce remettre dans le bain, et Sithu nous a choisi un dessert typique Birman... Ca ressemble à une marmelade granuleuse de couleur cassis, c'est constitué de noix de coco, de sucre et pomme de terre... Assez sucré, mais ça va.... c'était même plutôt bon 😊

Nous voilà partis pour Pago, 1h30 de route...

Au passage nous nous arrêtons au grand cimetière de guerre de Taukkyan qui est un mémorial pour les soldats alliés du Commonwealth britannique qui sont mort dans la bataille, en Birmanie, pendant la deuxième guerre mondiale... 

Toujours au passage nous nous aventurons dans un marché local... Nous ne sommes pas déçu, entre les couleurs, les odeurs bonnes et mauvaises, le labyrinthe étroit et l'effervescence qui y règne...

Sithu un peu inquiet, nous a cherché... On ne voit pas le temps passé tellement de chose à voir il y a 😊

Nous arrivons à Bago, prenons place dans notre Hotel vers 16h00, petite pause d'une demi heure, et nous attaquons les Bouddhas, pagodes, monastère et autres temples divers et variés... Nous achetons un pass pour avoir accès à tous les sites... aujourd'hui nous avons visité Kyaik Pun: 4 gigantesque Bouddhas dos à dos, la pagode Hintha gone aux effets de lumière au soleil couchant et la pagode Shwe maw daw, haute de 114 mètres avec ses reflets d'or... je dois dire que même si parfois je suis blasé de visiter tous ces temples, les deux tours de promenade, à la tombée de la nuit, que nous avons fait autour de ce "stupa" était un émerveillement... entre la couleur changeante, la zenitude qui y règne, les arbres impressionnants et tous les pagodons l'entourant...  Nous voilà bien "rôti" , nous rentrons à l'hôtel pour se restaurer et dormir :-)

Rendez vous demain matin 9h00 avec notre guide....

6 commentaires

Boudhas, pagodes et monastères...

Dès le petit-déjeuner le serveur me pose la première énigme de la journée : Toumotosss ?

Je commence à décrypter... Ca signifie: voulez vous plus de toast ? ... (To more toasts)... Notre guide parle comme ça aussi, hier pour me dire "Sunset" (coucher du soleil), il me dit sencé ... Parfois je ne distincte pas si il me parle en anglais ou dans sa langue, c'est dire :-)

Ce matin nous visitons le Bouddha couché... 55 mètres de long... nous profitons pour quelques achats utile tels que deux lhongi, les tissus qui recouvrent les jambes et nous avons droit à un masque de Thanakha, pâte obtenu à partir de l'écorce de cet arbre, qui pousse au Myanmar, et qui protège du soleil (entre autre)... 

Nous voilà camouflées" pour nous fondre dans la population... ou presque :-)

Nous visitons un grand monastère et assistons au repas de 400 moines, repas préparé et servi selon des rituels assez particuliers... 

Nous visitons un très vieux Palais Royal, en constante restauration et doré à 99 %...

Nous prenons la route, environ 2h30,  pour rejoindre le point de départ pour le site du rocher d'or... En route nous nous arrêtons au bord d'un lac ou les poissonnières découpent le poissons frais de façon très précise pour le faire sécher... Nous roulons et traversons des campagnes et des villages très pauvres... Nous faisons une halte dans un restaurant local, l'occasion pour nous de voir et goûter les mets locaux...  Certain mets ne sont pas attirants visuellement, d'autres trop pimentés pour pouvoir être expérimentés... Mais finalement nous nous en sortons pas trop mal :-)

Nous reprenons la route pour Kin Mon Camp. En chemin encore un temple particulier, ils le sont tous apparemment... :Kyaik-Paw-Law Image... Très fréquenté par les Birman

Nous arrivons à notre Hotel, Sithu nous y dépose, il reviendra demain à 7h00 pour "l'ascension" du rocher d'or... Nous visitons cette petite ville étape et découvrons des tonnes de curiosités ... Dépaysement garantie :-)

Pas d'Internet ce soir, cet article attendra pour les photos à la prochaine connexion ....


1 commentaires

Une journée bien remplie...

À 7h00 comme convenu, Sithu nous attend pour nous accompagner au site très vénéré et très fréquenté: Le rocher d'or.

Des norias de camions équipés de bancs dans leur benne pouvant contenir 50 à 60 personnes font des rotations permanentes. Aucun confort, entassés comme des sardines, secoués comme des pruniers, nous avons plus la sensation de monter dans un manège que dans un moyen de locomotion...

La route monte fortement en lacet et virage serrée, les chauffeurs roulent vite et ralentissent peu dans les virages pour conserver leur élan ...

Le site est perché sur une montagne et les milliers de gens qui si trouvent donne une atmosphère très particulière à l'endroit... Il y aurait tant à dire sur ce que l'on a pu voir d'insolites, qu'il me faudrait plus de temps pour l'écrire ... du coup je profite d'une connexion internet à peu près correct pour laisser parler les photos...

Après un retour à l'hôtel pour une petite douche, Sithu nous fait découvrir son village natal: Theinzeik, où il a fait ses études et ou habite encore sa famille... Visite chez une de ses sœurs, nous visitons sa petite maison traditionnelle sur pilotis, bonjour à sa grand mère puis petit restaurant en plein air: Le Peace Garden... La jeune fille nous à reçu et préparé avec gentillesse un poissons grillé, avec divers autres mets tous plus délicieux les uns que les autres... 

Après cette pause, nous reprenons la route pour Hpa An, passons la frontière de l'état Mon a l'état Kharens (Ethnies birmanes) et là encore changement de décors avec les massifs kharsiques qui ressemblent aux paysages que l'on a déjà vue à Veng Vieng au Laos...

De là nous enchaînons la visite de deux temples dans des grottes, panoramas, puis la grotte aux chauves souris... Nous étions une trentaine d'étrangers postés à l'entrée d'une grotte en attendant la sortie massive de chauve souris... Un nuage noir durant plus de 7 minutes sans interruption....

À la nuit tombée nous rejoignons notre Hotel au centre de Hpa An, restaurant et dodo ... Nous sommes cuit, entre le rythme soutenu et la chaleur... Demain RdV 9h00 avec notre guide pour de nouvelles aventures ...

4 commentaires

De Hpa-An à Mawlamyaïne

Notre guide ponctuel nous attend devant l'hôtel... la journée qui nous attend est encore dense en visites de toutes sortes... il serait encore trop long pour moi d'écrire et de développer chacune de ces visites... Nous pouvons déjà dire  que c'est un pays qui a du potentiel et qu'il faut voir avant que l'invasion touristique vienne tout gâcher... Nous apprécions l'authenticité, le calme et la zenitude qui plane un peu partout... 

Tout d'abord, pour la mise en route,  nous allons déambuler dans le dédale du marché local... Nous enchaînons la visite d'un temple, toujours à Hpa An avec un beau panorama sur l'immense rivière Thanlyin... Nous prenons la route vers le sud et faisons la visite du temple Kyaït-Ka-Lat, petit temple perché sur un rocher plus étroit à la base qu'au milieu... Plus loin un temple et monastère, accroché à la montagne Zwe Ga Bin, au pied de laquelle se trouve les statues de 1100

Bouddhas... (Lumbini Garden)... Surréaliste... Plus loin toujours, au bout d'une piste sans fin, la grotte de Saddan, gigantesque qui traverse de part en part la montagne pour arriver au niveau d'un lac, ou vous attendent quelques bateliers pour vous ramener au point départ tout en repassant sous la montagne . S'en suit petits canaux et traversée de rizières dans une nature maaaaaagnique. :-)... avec en prime une scène de mariage...

Toujours plus loin, un monastère très précieux, avec des Bouddhas en or et pierres précieuses, travaillés avec finesse et savoir faire.... Car il faut bien reconnaître que dans la plupart des temples les statuts de Bouddha et autres divinités sont assez naïves et plutôt kitch :-)

Avant d'arrivée à notre Hotel, Sithu nous propose une dernière visite, histoire de finir notre pellicule de photos: Un coucher de soleil sur le fleuve, d'une énièmes pagodes, sur les hauteurs de Mawlamyaïne et dont je n'ai pas retenu le nom...

Sommes contents de retrouver notre Hotel, nous avons notre compte... Ca nous rappelle le rythme soutenu de notre dernier voyage à Java :-)

6 commentaires

Autour de Mawlamyaïne

Nous voilà repartis pour la découverte des environs de Mawlamyaïne car ce soir nous dormirons dans le même Hotel...

Une mise en bouche avec la visite de

Win-Sein Reclining Bouddha Image... Un Bouddha couché sur une colline.Environ 200 mètres de long , à l'intérieur des salles de méditation. Gégé est entré dans son oreille :-)

Pour y accéder une route bordée de 1000 statuts de moines en file indienne... Sans parler des nombreux Stupas, autres Bouddha et divinités parsemées un peu partout. Tout ça est assez spectaculaire, mais nous font penser plus à un parc d'attraction qu'à un lieu de culte :-(

Sithu nous conduit à Kyaikkami, petite ville au bord de l'océan et à l'embouchure du fleuve... A une heure de route dans le sud de Mawlamyaïne.

Une pagode au bout d'une jetée: Yae Le Pagoda, avec des dizaines de pagodons, lieux de prière divers et variés, certains interdit aux femmes, des Bouddha en veux tu en voilà, des scènes de la vie de Bouddha en peinture, en relief, grandeur nature et miniature, des dorures à n'en plus finir, des urnes de collecte de don pleines à craquer... Nous sentons l'overdose arriver. Ce peuple semble si englué dans l'amour pour Bouddha que ça nous fait penser à une immense secte

Nous sommes à marée basse et ici la mer D'Andaman a la couleur du fleuve, toute la côte est boueuse, les plages inexistantes... Rien à voir avec le sud de la Thaïlande qui se partage avec le Myanmar la même côte.

Nous reprenons la route, petite halte dans un autre temple avec un Bouddha assis de 90 mètres de haut... Nous sommes de moins en moins impressionnées à force de voir de la démesure. Nous mangeons la soupe offerte par les moines, pratique assez courante... Nous revenons vers notre hôtel au centre de Mawlamyaïne. Nous avons 2h de quartier libre et nous en profitons pour arpenter le quartier proche de l'hôtel et la promenade au bord du fleuve...

À 16h00  nous repartons en voiture pour la visite d'une fabrique très artisanale de poteries, puis nous assistons à un match de sport local, sorte de football avec un filet, le Shildon (à verifier) nous allons encore voir les pêcheurs et nous libérons Sithu, et rentrons pédibus à l'hôtel...


5 commentaires

Direction Taungoon

Nous partons de l'hôtel à 8h30 pour se rendre à l'embarcadère pour l'île du lavage des cheveux... Shampoo Island, c'est dimanche et nous sommes les seuls, deux bateaux de pêche sont amarrés, Sithu nous négocie un passage... L'île est toute petite, à 10 minutes de navigation, au milieu des eaux boueuses du fleuve Thanlwin et habitée par des moines. Elle est joliment arborée et fleurie d'orchidées... Très verdoyante. Forcément Stupas, Bouddhas, pagodes et divinités en tout genres ne manquent pas... Petite promenade bucolique, d'autant que nous n'avons pas la grande forme... Comme chaque année j'ai droit au barbouillage d'estomac et cette année Gégé est solidaire :-)

Nous avons 6 heures de voiture pour rejoindre Taungoo, évidemment ponctuées d'arrêts inévitables, comme la pagode au Bouddha d'émeraude ou le bouddha en bambou... :-)

Nous avons traversé une partie du pays qui ne présente pas grand intérêt, des campagnes, des cultures tout en plaine et une route droite, sans virage... Les pointes dorées des pagodes qui parsèment le pays nous rappellent sans cesse que nous sommes bien au Myanmar.

Nous arrivons vers 17h30 à la Guesthouse bien content de pouvoir s'allonger... Ce soir diète :-)

4 commentaires

Pendant ce temps... A Dubai ...

Écrit par Jean Louis


         Ce voyage avec escales et sans encombres, nous aura conduits, de Nice à Dubaï, de Dubaï à Yangon, puis, de Yangon à Mandalay, nous sommes arrivés dans la capitale culturelle et, deuxième ville de Birmanie!  

Dans l'en cours, il y eut une première correspondance, au pays du pétrole roi et des buildings stratosphériques, juste pour nous faire mesurer l'immensité de ce qui, en quelques années, est devenu la plaque tournante du trafic aérien oriental, le Dubaï DXB...The Ultimate airport! 

Ici, les plans de vol succèdent aux plans de vol. Cadencés au plus près d'une course effrénée à relier les quatre coins d'un globe pourtant décrété rond depuis Galilée!?

Le gigantisme ici est ostentatoire! Dès le posé de l'impeccable Boeing 777/300 FE, sur un tarmac à température ambiante, la distance à parcourir sur le taxiway donne le ton sur l'emprise au sol de ce porte avions immobile!

Alignée comme à la parade, sa flotte, "Fly Emirats", rutilante, pimpante, impressionnante, laisse peu de place à la coucurrence! 

À l'intérieur du bâti, un trajet ferroviaire, entièrement automatisé, juste pour changer de terminal, est suffisamment long pour être distant. 

Et, pour ne parler que des commodités, jamais je n'avais vu d'ascenseurs aussi volumineux, plus clairs, si spacieux! Jamais blocs sanitaires, hôtes incontournables de nos haltes organiques, ne furent proposés aussi vastes, plus propres et davantage équipés que ceux ci! 

Dans cet édifice aéroportuaire en perpétuelle expansion, les destins planétaires du monde, commerce et tourisme confondus, se croisent et se re croisent sans cesse, entre chek in et dutty free, immigration desk et correspondances tous azimuts.

Bon, vous l'avez compris, ici, apparement, question moyens, ça roule plutôt bien!!

0 commentaires

Jour des retrouvailles à Mandelay

Après une nuit réparatrice et un petit déjeuner frugal, nous avons repris la voiture jusqu'à Mandalay, deuxième plus grande ville de Birmanie, dans le centre du pays... 

Sithu nous dépose à notre Hotel, plutôt original car il s'agit d'un gros bateau en bois exagérément décoré de dorures et autres objets très kitch :-)

Nous prenons possession de notre cabine, faisons nos adieux à Sithu et partons nous balader aux alentours... Nous sommes sur la rive de l'Irrawaddy, et les bord du fleuve sont excessivement sale... Beaucoup de misère, de population vivant dans des cabanes de fortune, des femmes lavant du linge dans les eaux troubles de la riviere, d'autres se lavent, au milieu de nombreux immondices éparpillés ou regroupés un peu partout... Des odeurs nauséabondes mélangées à celle du gazoil flottent dans l'air... Un passage au milieu du marché aux fleurs nous a fait du bien. Surtout le stand du Jasmin...

Nous rentrons et attendons impatiemment nos amis jean Louis et Agnes, qui doivent arriver de l'aéroport...

Retrouvaille, et taxi pour un petit restaurant typique Birman.

4 commentaires

Retrouvailles

Écrit par Jean Louis...


Un nouvel aérogare, le "Yangon Mingaladon Airport",  moins imposant que "DXB", accueille nos premiers pas en terre birmane! Un dernier saut de puce à partir de Yangon, nous déposera enfin sur "Mandalay International Airport", première destination, pour une halte de quatre jours.

À un tour de taxi de la, nous logerons en ville! Dans un endroit insolite et d'un autre âge, le Karaweik Hôtel! L'ensemble des espaces vie est distribué sur un catamaran à flot, de plus de cent mètres de long sur une trentaine de large. Amarré aux berges boueuses d'un Irrawaddy couleur limon.

Bardé de mille dorures, Il est agrémenté d'un nombreux et impressionnant statuaire, qui trône en majesté sur les différents ponts. 

Le tout est kitchissime à souhait. Le confort est acceptable, sans plus!

Nous y opérons la jonction avec les âmes sœurs de nos vies occidentales et de nos escapades orientales. Gilles et Géraldine. Tous deux, un peu inquièts de notre retard, initié par la compagnie responsable de notre dernier vol. Retard dont nous n'avons pu les aviser, pour cause de communications défaillantes. 

À cette courte angoisse, succède la joie de nos retrouvailles enfin Birmanes! 

Il faut dire que nous nous étions quittés, il y a à peine une semaine, à Toulon! 

0 commentaires

Mandalay et ses environs

Petit déjeuner au pont supérieur de notre Bateau Hotel, puis direction l'embarcadère pour une excursion dans une des 4 anciennes villes royales qui entourent Mandelay: Mingun... Vile morte

Nous embarquons sur un bateau ou tous nous semble fait de bric et de broc

5 commentaires

Villes royales autour de Mandelay

Au programme d'aujourd'hui:

La pagode Mahamuni

La plus prestigieuse de la ville et parmi les plus vénérées de Birmanie...

Jamais vu autant d'or...

Les différents métiers d'artisanat comme la sculpture du bois ou la fabrication de tapisseries...

Amarãpura et le repas des moines au monastère de Barkaya

Les métiers à tisser, fabrication de lhongis et beaux tissus de soie...

Inwa, que l'on a visité en charrette attelée. Nous avons sympathisé avec

Mamakaï, charmante jeune fille étudiante parlant très bien le Français et qui nous aura guidé tout au long du parcours de cette ancienne cité Royal.

Sagaing, au Sud de Mandelay, haut lieu Bouddhique... Des Bouddha en veux tu en voilà et du haut de cette colline impossible de comptabiliser le nombre de pagodes...

Et pour finir cette journée riche en découvertes, le couché de soleil sur le fameux pont en Teck U-Bein, long de plus d'un km... 

Une fois de plus nous avons notre compte et nous en avons pris plein les mirettes :-)

Tous ça donnent de belles photos mais à voir de près, la réalité est moins belle... Tous ces sites sont malheureusement gâchés par la pollution dû aux nombreux déchets qui jonchent le sol... De même que la saleté et l'absence d'entretien des nombreux petits commerces... Il y a de la pauvreté, mais surtout un côté irrespectueux de l'environnement .

Dommage...

Les connexions internet très aléatoires m'obligent à publier les photos au compte goutte...


6 commentaires

Mandalay... Suite...

Avec notre chauffeur Tun Tun nous organisons la journée d'aujourd'hui. 

Un peu moins de pagodes, plus de marchés, de commerces, et d'artisanats. 

À commencer par les batteurs d'or et leur procédé ancestrale ... 

Puis le quartier des sculpteurs de Bouddhas en marbre, le quartier des bronziers... 

Les résultats sont impressionnants quand on regarde les conditions dans lesquelle ils travaillent... Nous visitons encore quelques pagodes toujours impressionnantes par la superficie et le nombre d'édifices et de statuts à répétition... 

Nous sommes en overdose totale, mais nous ne pourrons pas nous en sortir... Le pays entier est pagodé, impossible de les éviter :-)

Nous avons fait également le nouveau centre commercial, aseptisé, lumineux, luxueux, en contraste total avec la ville poussiéreuse, bruyante et odorante... Puis le marché Zegyo, ancien et très populaire bazar ou les filles ont pu marchander quelques achats... 

Petit goûté chez Fudo, le glacier pâtissier en vogue à Mandalay.

Pour la soirée, un night-market et nouveau petit Resto...

La connexion internet étant de mauvaise qualité... Les photos suivront à la prochaine bonne connexion...

0 commentaires

Moniwa

Pour ce dernier jour à Mandalay, nous allons à 140 km au Nord Ouest, dans les environs de Monywa.

Sur les collines des environs un site impressionnant avec le deuxième plus grand Bouddha du monde (33 étages)... On peut voir les fenêtres bâties dans la statue, et au pied de cette colline, 1000 autres Bouddhas... C'est vraiment incroyable et très difficile à décrire tellement il y en a, au milieux de très nombreuses Pagodes et Stupas... 

Le temple Thanboddhay que nous avons découvert contient 582363 Bouddhas au dernier recensement...

Encore une belle journée, riche en découvertes... 

0 commentaires

Tout au long de l'Irrawaddy

Nous quittons l'hôtel à 6h00 ce matin pour rejoindre l'embarcadère situé à côté, et prendre un bateau pour Bagan. 

Nous descendons le très large fleuve Irrawaddy dans le sens du courant vers le sud... Le bateau est loin d'être bondé, la croisière est très agréable... Contrairement à ce que l'on pouvait s'imaginer, la riviere et les berges sont propres, alors qu'aux abords des villes les immondices recouvrent totalement les berges...

Le fleuve est paisible, on y croise essentiellement des bateaux transportant du fret, puis quelques autres transportant des passagers...

Nous passons la journée, en zigzagant entre les bancs de sable....

Nous arrivons en fin de journée, taxi, Hotel et restaurant... 

Le débit internet toujours insuffisant pour envoyer des photos... 

1 commentaires

Decouverte de Bagan

Après une nuit difficile pour Gégé qui a mal digéré une soupe de lentilles à la mode Birmane, nous prenons possession de nos eBike, scooter électrique, pour aller à la rencontre et à la découverte des 2000 temples disséminés sur 42 km2... 

Passé le cap de l'overdose, nous sommes résignés et abandonnons toutes révoltes. Nous avons bien compris désormais, que la Birmanie c'est le pays des temples et des pagodes, mais pas des 1000 pagodes comme elle est coutume de la nommée habituellement, mais des milliers et milliers de pagodes... :-)

Entre deux temples nous assistons à une fête dans un village, avec un très beau défilé de chars à bœufs décorés et d'enfants costumés et maquillés comme des princes et des princesses...

Nous visitons aussi quelques fabriques d'objets laqués, spécialité de la région.

Gégé restera à l'hôtel pour reprendre des forces. 

L'hôtel est sympa, nous sommes dans des bungalows, une petite piscine, à l'écart de la ville et c'est donc assez calme. 

Nous sommes bien loin du standing des hôtels thaïlandais à tarif égal. 

La connexion internet étant trop faible pour envoyer des photos, j'essaierais de combler le retard au gré des futures connexions 

2 commentaires

Old Bagan

Malgré que l'hôtel soit à l'écart du bruit de la ville, nous ne sommes pas épargnées par la musique quasi continuelle... À 5h00 ce matin, intrigué par cette musique qui me semblait de plus en plus proche, j'allais vérifier les environs pour satisfaire ma curiosité... Mais la source était trop éloignée, elle raisonnait sur toute la plaine de Bagan... C'est pas grave, le jour ce lève, et le soleil rougit les temples en briques... Je réveille Agnès et faisons le tour des pagodes et Stupas environnant, en quête d'une belle photo... Nous assistons aussi au lent déplacement des vingts montgolfières,  survolant les temples dans le levé du jour... C'est une activité dont on se passera car ça dépasse de trop notre budget... Le spectacle est déjà pas mal vue d'en bas...

Gégé se remet doucement de son problème digestif et c'est tous ensemble que nous continuons d'explorer la région... Nous visitons une fabrique d'objets laquées, découvrons des sites magnifiques surplombant l'Irrawaddy, traversons des villages authentiques et échangeons des centaines de sourires  avec les Birmans...

Nous avons déniché des restos sympas avec des bons plats Birmans, la plupart sous influence Thaïlandaise ou Chinoise... 

Nous finissons la soirée par un spectacle de marionnettes

9 commentaires

Bagan - Last day

Pour cette dernière journée à Bagan, nous allons visiter le marché de Nyaung U, marché local haut en couleurs et en odeurs. Nous visitons également une petite fabrique familiale de cigarettes Birmanes.
L'après midi nous profitons de l'hôtel et de sa piscine... L'hôtel se trouve à l'écart de la ville, au milieu du site archéologique...
En fin d'après midi nous épuisons les batteries de nos eBikes à la découverte d'autres temples au soleil couchant... 
Ce soir nous prenons un bus de nuit pour aller au lac Inle... 

Nous avons déjà dépassé la moitié de notre séjour... Nous vous remercions pour tous vos messages et commentaires que nous lisons régulièrement :-)
0 commentaires

Lac Inle

Changement de décors pour cette étape de 4 jours.... Nous sommes partis la journée à la découverte de ce lac et des populations qui y vivent...
La parole au photos, (Celles qui passeront) les journées un peu courtes ne me laissent pas trop de temps à l'écriture...
4 commentaires

Encore le lac Inle...

Deuxième jour sur le lac... Nous optons pour la visite d'un deuxième lac (Sankar) situé plus au sud, accessible depuis le lac Inle, puis par un boyaux à travers les plantes aquatiques... Malheureusement au bout d'une heure et demie de navigation, nous sommes contraint à faire demi tour.

Une accumulation de plantes aquatiques obstrue le passage... Nous restons donc sur le lac Inle... Qu'importe, car l'immensité, la beauté du lieu, l'insolite et les nombreux villages suffisent à nous satisfaire :-)

Les pirogues qui naviguent sur le lac sont toutes en teck et construites selon la même méthode traditionnelle .. 

Pour les pirogues destinées aux passagers, seul 5 fauteuils en bois sont posés à même le fond de la pirogue...

Elles font 15 mètres de longueur...

Les pêcheurs ont eux, des pirogues similaires de 7 à 8 mètres...


6 commentaires

Autour du lac Inle

Location de vélos à l'hôtel et nous faisons un circuit par la route. Nous remontons la rive droite du canal d'accès au lac Inle. Au passage pagodes, mais aussi des thermes d'eau chaude que nous irons voir de plus près demain... Nous traversons le lac, sur une barque avec nos vélos pour nous rendre sur l'autre rive, au village Mine Thauk.

Nous trouvons un petit resto sympa, nous suprimons de la liste le monastère qui surplombe le lac, trop mangé, trop chaud :-) ... Tout en revenant à Niaungshwe, notre ville étape, nous optons pour la visite d'un domaine vinicole (Red Mountain Estate) et une dégustation d'un petit Cabernet Sauvignon bien frais :-)

http://www.redmountain-estate.com/

La vue sur le lac est très belle, mais la lumière n'est pas top pour les photos...

3 commentaires

Pindaya

Nous réservons un taxi pour aller plus au nord en direction de Pindaya, à deux heures d'Inlay. Une grotte extraordinaire contenant 8000 Bouddhas d'or, d'albâtre, de marbre. de nacre... Des très petits, des très grands (12 mètres)

On pensait avoir tout vu en terme de Bouddhas et on en découvre toujours d'autres, avec étonnement une singularité qui les caractérisent... Nous pensons, avec Jean Louis, que le peuple Birman à un problème avec le Bouddhisme qui relève de la psychanalyse :-)... Comme une obsession sans limite...

Notre chauffeur nous ramène à l'hôtel en prenant des pistes à travers des campagnes cultivées... On se croirait un peu hors du temps... Des chars à Bœufs, des méthodes de labour ancestrales...

Nous profitons de notre dernière soirée à Niaungshwe... C'est une petite ville assez animée (bien que rien à voir avec la Thaïlande) et très fournie en restaurants. C'est l'étape choisie par de nombreux routards qui préfèrent les petits hôtels ou guesthouses aux grands Hôtels de luxe qui bordent le lac.

Demain nous prenons l'avion direction Ngapali... Objectif: Farniente, plage et baignade dans le golfe du Bengale. Peut-être que le blog sera suspendu (4 jours) car j'ignore s'il y a de l'Internet à cet endroit du globe.

4 commentaires

Direction le golfe du Bengale

Une petite intrusion dans le marché local de Niaungshwe en attendant notre taxi pour l'aéroport...

Nous nous posons vers 13h à Tandwe, à 14h nous sommes à Laguna Lodge Ngapali, notre nouvel hébergement pour 4 nuits... 

Changement de décors total, cocotiers et plages dorées... 

Nous sommes logés quasiment sur la plage à deux rangées de cocotiers... Nous avons une vue splendide sur la mer et les pêcheurs... 

Premier couché de soleil de cette étape ... 

3 commentaires

Ngapali beach

Peu de choses à raconter, Ngapali c'est pour le farniente... Côté photos, quelques scènes de pêche où du quotidien des femmes de pécheurs... De longues promenades sur la plage de sable interminable... Hamac, transat, siestes et massages... Demain nous verrons si nous pouvons faire une balade en mer ou un petit circuit en VTT... En attendant nous faisons une cure de fruits de mer et de poissons... (Frais, pas séchés :-) )


2 commentaires

Sentiment d'Irrawaddy

Écrit par Jean Louis...


Moi, le seul souvenir que j'avais de la Birmanie, c'est celui que m'avaient laissé Yul Brynner et Deborah Kerr, dans le "Roi et Moi"! Bien sur, vous allez me dire, que l'histoire en question se passait au royaume de Siam (actuelle Thaïlande) et non en Birmanie et vous auriez raison. Mais dans mon imaginaire d'enfant, sous le charme du chauve légendaire, si présent dans ce rôle taillé à sa mesure, ces pays frontaliers ne faisaient qu'un. Comme une espèce de monarchie absolue, idéalisée, montrant un profil plutôt lisse, genre "Sissi impératrice". Une vision enchanteresse, toute de soieries chatoyantes et de velours tendus. Un véritable pays de cocagne aux contours aseptisés, ou tout n'était que bals, galas et parades, quiétude et cordialité. 

Mais quand même, les bons d'un côté, les méchants de l'autre, un peu comme dans nos livres d'histoire? 

Or donc, après que fut déchu ce roi d'opérette et, cinquante années de dictature plus tard, (une paille!!), dans la véritable histoire de la vrai Birmanie cette fois, (oui, j'ai grandi depuis), la porte de la démocratie s'entrouvre aux réalités du monde!


Par le mince rai de lumière qui pénètre l'entrebâillement, la "République de l'Union du Myanmar", anciennement la Birmanie, tente de trouver sa place dans le tumultueux concert des nations. Tiraillée entre un pouvoir de caciques galonnés, encore très présents, qui rechignent à l'abandon de leurs austères prérogatives et, l'attrait de la liberté, pour ce peuple souvent contraint.

Une quête conduite par Aung San Suu Kyi, prisonnière d'opinion durant quinze ans, prix Nobel de la paix à l'issue et, depuis, véritable épine dans le pied de ces vestiges d'une junte passée, marxiste et dépassée, les généraux!

Ainsi, le poids considérable de la hiérarchie militaire qui reste encore prépondérante dans les faits et, celui de la religion d'un pays aux dix milles pagodes, qui compte cent ethnies aux cent parlés différents, complexifie à souhait, cette marche en avant que Suu, initia courageusement.

Menée comme une sorte de croisade, patiente et non violente, la tâche de la dame est immense et rude. 

Elle est aussi risquée! Feu son père Aung San, lui même opposant à la junte fut assassiné!  


 Mais ici, le Bouddha veille et sans doute pourra t'il l'aider en cela? 

        On serait tentés d'y croire, du moins si l'on en juge par la dévotion idolâtre, apportée à sa statuaire ubiquité! 

Temples, monastères, pagodes, stûpas, et pagodons par milliers. Millions de représentations divines, figées dans la pierre, le bois, le marbre, l'or, le bronze et dans l'éternité. 

L'ensemble recevant offrandes et dons, hommages et dévotions en flots ininterrompus! 

Accompagnant cela, d'autres millions, ceux de ces moines, (ici ce ne sont pas des bonzes), ordonnés ou encore novices, qui vont et viennent, partout et en tous lieux, chanter les louanges du Bouddha. 

Seuls, par paires, en escouades de couleur, pourpre, marron ou orange pour les hommes, rose pour les femmes, en blanc pour les enfants. 

Les pieds nus et le crâne rasé, pour tout le monde. 

Ils vont, en quête de nourriture, sont en prières ou méditent, bien avant le chant du coq et jusqu'à la nuit tombée! 

Ici, au cours de sa vie terrestre, en allant arpenter ce parcours de vie si singulier, chacun chacune, se doit de faire connaissance avec le statut de moine aux 227 règles! C'est aussi le seul moyen pour les plus démunis d'accéder à l'instruction!

Le laïc et le religieux se côtoient au quotidien. Se frôlent sans jamais se toucher et passent indifféremment d'un univers à l'autre, au gré d'un interface perméable dont l'usage est inscrit dans les enseignements. 

Ceux ci se trouvent écrits dans un livre, un très grand livre, le plus grand livre du monde par la surface occupée! Visible à Mandalay, capitale culturelle, dans l'enceinte même de la "Kuthodaw pagoda". 

À condition de bien maitriser le "Pali", une langue ancienne de l'Inde, on peut y lire "Tipitaka", la bible du Bouddhisme, datant du premier siècle avant Jésus Christ. Elle fut gravée en 1857, sur quelques 729 stèles de marbre, recto verso! Hautes d'un mètre cinquante, épaisses de treize centimètres! Chacune d'elle à l'abri sous un stûpa blanchi à la chaux. Stupéfiant! 

Il aura fallu six mois à deux milles quatre cent religieux érudits pour venir à bout de son interprétation. Impressionnant!

Sur ce sol fertile, si riche et tellement généreux, aux rives fascinantes, mystérieuses et longtemps méconnues, bordé en son couchant par la mer d'Andaman et le golfe du Bengale, pour quatre vingt cinq pour cent de ses occupants, tout, ou presque, est dédié à Bouddha! Énorme!

Le passage sur terre n'étant qu'une étape du Karma, il convient pour chacune de ces âmes de préparer, ici bas, un au delà différent, une autre vie à suivre dans un processus, lui aussi parfaitement défini dans les écrits du divin. 

Du coup, on y croise des être aux pleins sourires radieux, généreux, coutumiers de belles attentions, de bonnes intentions, de regards toujours amicaux. 

Capables d'échanges avec l'autre, le vis à vis, l'humain, quelle que soit la langue parlée, la demande formulée. Bien sur, ce n'est pas tout le temps aisé, mais ça marche toujours! 

     

     Pourtant, que l'on ne s'y trompe pas, il y a un revers à la médaille. Cette belle image d'une réalité tangible, se racornit quelques peu aux abords du grand Irrawaddy, comme dans les rues qui quadrillent les grandes villes des sept provinces du Myanmar. Là, grouillent en incessants va et viens, les exclus du consumérisme triomphant. Les laissés pour compte du tout économique. Travailleurs de l'ombre, le plus souvent en guenilles. Poussières de vie, de la même teinte poussière que les matériaux qu'ils transforment. Ils ou elles, jeunes ou vieux, le sourire rouge sang à mâcher le  bétel qui déforme leurs joues, comme il ruine l'éclat de leurs dents et, les fait errer parfois, dans un état second. Qu'importe, on est à la tache, de jour comme de nuit. À pas furtifs, chorégraphiés par la misère, dansant sur les parterres jonchés des crachats écarlates, désolants produits de ces temps masticatoires! 

Il faut bien se nourrir? Il faudra bien tenir? 

Dès le couchant qui décline vers des "Sunset" rougeoyants, toujours enchanteurs et tellement appréciés des focales étrangères, près des trop rares conteneurs à déchets, sursaturés d'ordures, les enfants recycleurs prélèvent déjà leur misérable écot. Fait de plastiques rigides et de métaux non ferreux, ils iront le vendre, pour quelques kiath seulement! 

Les déchets organiques eux, finissent dans les gosiers des chiens errants, si nombreux et tous si semblables? 

Ils sont les "auxiliaires" des hommes nettoyeurs de rues! 

Hélas, ces estomacs sur pattes, au suc gastrique de varan et aux mâchoires de hyène n'ont pas d'enzymes propres à digérer les sacs en plastique! C'est fort dommage, car cet impur produit de notre surconsommation effrénée, sans valeur de recyclage connue(?), constelle par laides myriades, sol, sous sol, et végétation! 

De leur disgracieuse présence, ils salissent et polluent tout à l'entour! 

Dessus! Dedans! Dessous!

Pour l'heure, cette vision de la terre mère dégradée, peut tempérer l'enthousiasme des "découvreurs" éclairés. Ceux qui regardent avec les yeux du cœur et de la raison! 

Oui, les autres n'en ont cure, tant que les tarifs pratiqués, hébergement, transports et nourriture, n'excèdent pas ceux du voisin thaïlandais!

En tous les cas, et, à minima, cela étend comme un long voile de réprobation sur l'ensemble des composantes politiques et économiques, ayant conduit à ce déjà, désastre écologique, qui pourrait bien, à terme, devenir majeur!

4 commentaires

Aux environs de Ngapali

Nous faisons connaissance de notre contact "Momo" grâce à nos amis Christophe & Patricia (que j'embrasse au passage) qui ont fait un petit séjour à Ngapali il y a à peine 2 mois. Avec beaucoup de gentillesse, Momo nous a pris sous sa coupe et nous organise nos journées... Il s'occupe même de venir nous chercher et nous ramener à notre Hotel...

Aujourd'hui, avec son boat driver, nous avons fait pêche, snorkeling et promenade en mer...

Puis en fin d'après-midi, avec Jean Louis, un peu de vélo à la découverte du village de pêcheurs... L'odorat a été mis à rude épreuve... Ici le poisson sèché est omniprésent... Puis au bout du chemin, comme inévitable, au sommet de la colline, un Bouddha debout dominant la baie...

2 commentaires

Thandwe

Un taxi, recommandé par Momo, vient nous chercher à 8h ce matin. Il nous emmène à Thandwe, à 1/2 heure de Ngapali. Nous visitons le marché local. Un marché couvert très animé dans lequel nous trouvons quelques produits locaux à ramener très bon marché... Nous visitons une fabrique familiale de set de table en bambou, et de Longhis traditionnels et spécifiques à la région. Nous avons droit à un accueil chaleureux, avec thé et riz noir offert... Nous  avons même droit à l'album de photos de mariage des membres de la famille...

Cet après midi nous profitons de l'hôtel, des massages et des baignades pour cette dernière journée balnéaire... 

Encore demain matin et à 14h00 nous prendrons l'avion pour Rangoon, notre dernière étape :-(

2 commentaires

De Ngapali à Rangoon

Après notre dernière nuit sur la plage, bercées par le vacarme de la mer, les petits bruits et grincements suspects du bungalow en teck, occasionnés en partie par quelques rongeurs nocturnes, la musique Bouddhiste dès 5 heures du matin, qui grésille et donne cette ambiance unique et la certitude que l'on n'est pas chez sois :-)... 

Nous profitons de la mer et du bronzage pour les filles, d'un bon café et d'un peu d'écriture pour Jean Louis, pour ma part un peu de vélo à travers les villages de pêcheurs alentours à l'affût d'une belle scène de vie quotidienne à immortaliser...

Nous prenons l'avion a 14h00 pour Rangoon...

Après avoir déposé nos bagages dans notre nouvel Hôtel, nous partons à pied vers la fameuse pagode de schwedagon, la plus belle, la plus grandiose, la plus sacrée depuis plus de 2500 ans... Nous avions peur d'être déçu après en avoir vue des dizaines... Et finalement nous avons tous été unanimement émerveillés devant la beauté du lieu et surtout l'ambiance qu'il s'en dégage...

Nous sommes restés jusqu'à la nuit tombée. La couleur de l'or au coucher de soleil et sous les projecteurs ne cesse de changer... et de l'or il y en a à profusion, la pagode, les centaines de Stupas, de Bouddhas, de pagodons et les milliers d'objets décoratifs... 

2 commentaires

Rangoon intra muros

Rangoon est une grande ville, très étendue, le moindre déplacement nécessite un taxi... Pour s'imprégner de l'ambiance nous décidons de prendre le train local, qui roule très doucement et fait le tour de Rangoon... Ainsi nous pouvons observer le paysages et les populations qui vivent le long du chemin de fer... 

Nous descendons a une gare et regagnons le centre en taxi... Nous errons dans des rues populaires très animées, et caractérisées par de belles et vieilles bâtisses... Comme abandonnées mais néanmoins habitées...

Ce soir nous mangeons pour quelques  kyats, sur un marché à proximité de notre Hotel... Entres les beignets, les "fried rice" et "fried noddles", pastèques et ananas, nous avons dépensé pour nous quatre 8000 Kyats (soit environ 6 euros)...

Il va malheureusement se réhabituer à l'euro... Il ne nous reste plus que 2 jours pour vider nos poches des derniers Kyats... :-)



1 commentaires

Remerciements

Encore merci pour tous vos messages et vos commentaires... :-) A bientôt 
G&GG
0 commentaires

Twante

Sur les conseils de voyageurs français rencontrés dans le train, nous allons prendre un café au Strand Hotel. Imposant et mythique hôtel colonial de style victorien, cinq étoiles... Nous faisons connaissance avec le chef de cuisine, Christophe Buzare, au parcours atypique... Une rencontre très sympathique et enrichissante... 

Après cet intermède voluptueux, nous retournons dans la poussière et la chaleur... nous prenons un Ferry pour traverser le fleuve Yangoun River et rejoindre Dalah... De la un taxi, accompagné d'un guide, nous emmène jusqu'à Twanté, village réputé pour ces potiers... Nous n'éviterons pas la pagode du village, puis une incursion dans un village assez pauvre et une visite imprévue dans un orphelinat géré bénévolement par un indien qui dégageait énormément de générosité... Bref une journée encore bien remplie...

Demain sera notre dernier jour, nous prendrons l'avion en fin d'après midi...

Nous ferons le marché Bogyoke, immense marché couvert, celui de Thein Guide Zei situé juste à côté et glanerons dans le parc Zoologique en attendant l'heure fatidique du taxi qui nous emmènera à l'aéroport.

2 commentaires

Clap de fin

Écrit par Jean Louis

Notre voyage s'achève ici! Dès demain, direction Nice, à partir du Yangoon Mingaladon airport, via Suvarnabhumi et DXB the Ultimate, pour un retour vers nos pénates...faut bien rentrer, quitter cette route.     

Si l'on osait la comparaison avec celle de la soie, il semble probable qu'à un instant donné, nos semelles aient emprunté les pas de l'éternel voyageur d'orient? Découvreur infatigable, le marchand de Venise a ouvert la voie. La notre et tellement d'autres, après une  aventure qui aura duré pour lui quelques trente ans, passés loin de sa botte natale ! Un bail! 

Étonnante était sa soif de découverte, immenses furent son courage et sa détermination.  

Il ne nous en aura pas fallut autant pour aller à la rencontre du peuple Birman, tant l'accueil reçu, à toutes heures et en tous lieux, fut empreint de chaleur, de bienveillance et de partage. Sans autre exigence en retour que le respect que l'on doit aux peuples, à leur histoire, leurs souffrances, leurs espoirs! 

Loin de constituer une caravane, notre petit groupe de quatre, hyper réactif, formé il y a quelques lustres aux exigences de ces modernes incursions en terres d'orient, a répondu à nouveau à la pleine mesure du programme établi! 

Décidément, ce choix d'équipe, opéré au hasard de l'affectif et seulement, reste véritablement et définitivement, un excellent choix! 

Alors, des bises à nous 4, de la part de nous 4. 😜

6 commentaires