De Luang Prabang à Phonsavan

Départ 8h30 de l'hôtel en Tuk Tuk, tournée des Guesthouses pour remplir le Tuk Tuk ( 9 à l'arrière plus les sacs, je pense que sans le chauffeur, la roue avant ne touchait pas le sol...

Nous arrivons à la station de bus, et là 45 min de confusions, d'incompréhension, pour remplir notre mini bus de 12 personnes... Ce qu'on appelle mini bus ou mini van, c'est comme un combi Wolkswagen, et nous sommes rentré à 13 en partance pour Phonsavan par une route qui cumule les défauts: ornières, virages, étroitesse, précipices ... Et à peine parti, j'ai déjà envie de pisser... Depuis que je bois du thé le matin je comprend mieux Nathalie P. et Marie L. :)... 

Au bout de 2 heures, 18 dépassements de camions en côte et dans les virages, un dvd en boucle de musiques de variétés Laotiennes un peu haut en décibels, nous faisons un arrêt Pipi et casse croûte, au niveau d'un col que je suppose assez haut vu le temps que l'on a mis pour le gravir... 

Je n'ai jamais pissé aussi longtemps:-)

Reprise du trajet... Je confirme que le nord du Laos est constitué que de montagnes, nous traversons quelques village en bord de route, habitations de fortune alignées parce que construites entre le précipice et la route, ou la route et la falaise ... Au choix....C'est assez similaire au Cambodge, des habitants vivant que de l'auto-subsistance... La situation de 75% des Laotiens :-(

Pour l'instant nous n'avons écrasé qu'un poulet, une chance avec tous ces enfants qui jouent sur la route... 

Nous sommes fourbus, un peu tordus et las de ce trajet inconfortable, mais comparé à ce que nous observons, il serait vraiment indécent de se plaindre 

Après 6h00 de route et une deuxième volaille écrasée nous arrivons à Phonsavan... Une ville reconstruite après la guerre et sans aucun charme... 

Nous sommes toujours dans le nord du Laos a une altitude de 1100m

C'est une ville étape pour ceux comme nous qui veulont voire les environs et notamment la plaine des jarres... Ou encore ceux qui veulent aller ou ceux qui arrivent du Vietnam.

Nous prenons une chambre au "white Orchidée Guesthouses " recommandé par le Lonely Planet, puis nous allons à la découverte du centre, louer une moto pour les deux jours à venir, et boire une bière au Craters bar, car j'ai tellement uriné que j'en suis déshydraté :-)... 

Ici il est tombé la plus grosse densité de bombes au monde durant la guerre de Vietnam...

Le sol recèle toujours 10 millions de bombes...

Les carcasses des bombes à fragmentation, qui ne présente aucuns dangers, servent d'éléments architecturaux...

Ce soir nous nous coucherons de bonne heure... A Luang Prabang il était de bon ton de ne pas aller au restaurant après 20h00, ici c'est 19h00, on peut manger à toutes heures mais dès 17h00 les restaurants s'activent... 

Heureusement que nous avons TV5 monde pour veiller un peu :-)